💗| Articles de Bien-être ⭐| Garantie de qualité à 100% 📦| Livraison gratuite ✈️| Expédition 24h 🔒 | Paiement crypté SSL

YIN et le YANG : Explications et Principes

La théorie du Yin Yang découle de celle du Ki « Énergie » et en est le prolongement direct. Cependant, Yin et Yang ne sont ni des énergies, ni des substances, ni des éléments mystiques ou ésotériques.

Il s’agit tout simplement d’un critère de division et de classification des objets et des phénomènes, dont l’intérêt est principalement dialectique.

Il marque l’apparition de la notion de dualité issue du caractère unique de l’Energie.

« Yin Yang,
c’est l’unité qui engendre la dualité. »

Cette notion de dualité est universelle dans le monde manifesté. L’éphémère des phénomènes et leur transformation découlent des perpétuels changements d’état du Ki. Celui-ci peut se manifester sous une forme tour à tour substantielle (comme dans la matière de l’organisme) ou énergétique (comme dans l’activité fonctionnelle du corps).

Étymologiquement et par extension, la lumière, la chaleur, l’activité, le jour, la progression sont des exemples de caractères représentatifs du Yang,
L’obscurité, le froid, l’inertie, la nuit, la régression sont de la nature du Yin.

Toutes les choses et tous les phénomènes ont deux aspects : un aspect Yin et un aspect Yang. Cela est directement lié à la temporalité du monde manifesté, à l’alternance des contraires, et représente le fondement même du mouvement perpétuel de l’univers.

Aucun phénomène ne persiste éternellement dans sa nature particulière.

Les critères de la vie se définissent par comparaison avec la mort.

Le soulagement ne se perçoit que par rapport à la douleur.

Le bonheur par rapport au malheur.

Le jour par rapport à la nuit.

Le mouvement n’est perceptible qu’avec la référence de l’immobilité.

Ainsi, l’espace, le temps, la nature, la condition humaine et tous les phénomènes perceptibles, qu’ils soient abordés par la science, la philosophie, l’art ou selon n’importe quelle dialectique fondée sur la dualité peuvent s’exprimer en terme de Yin Yang.

Cela explique que la théorie du Yin Yang soit omniprésente dans la culture traditionnelle chinoise: médecine, astronomie, agriculture, politique, calligraphie, peinture, musique, architecture, cuisine, arts martiaux, jeu d’échec …

Ainsi, l’espace, le temps, la nature, la condition humaine et tous les phénomènes perceptibles, qu’ils soient abordés par la science, la philosophie, l’art ou selon n’importe quelle dialectique fondée sur la dualité peuvent s’exprimer en terme de Yin Yang.

Divisibilité infinie du Yin Yang

Non seulement tout peut être divisé en Yin et en Yang, mais dans chaque catégorie une nouvelle division peut être observée, à l’infini. Par exemple :

L’hiver est Yin et l’été est Yang.
Le jour, en hiver, est Yang dans le Yin; la nuit, en hiver, est Yin dans le Yin.
Le jour, en été, est Yang dans le Yang; la nuit, en été, est Yin dans le Yang.
Le crépuscule d’un jour d’hiver est Yin de Yang de Yin, et ainsi de suite…

Dire que le Yin et le Yang sont interdépendants, cela signifie que la condition préalable à l’existence de l’un est l’existence de l’autre et qu’ils sont mutuellement utiles l’un à l’autre. Cela est vrai sur le plan philosophique et théorique, puisqu’ils ne peuvent se définir que l’un par rapport à l’autre :

Pas de nuit sans jour, pas de nord sans sud, pas d’extérieur sans intérieur…

C’est tout aussi évident dans la physiologie humaine :

Pas d’activité fonctionnelle des Viscères si ceux-ci n’ont pas de forme physique
Pas de circulation du Sang sans la matière même du Sang et, d’une façon générale, pas d’Énergie sans matière et vice versa.

Le Yang contient le Yin, le Yin retient le Yang; le Yin conserve, le Yang émet et fait communiquer.

«Le Yin est à l’intérieur, il ancre le Yang;
le Yang est à l’extérieur, il est le messager du Yin »
(Su Wen, 5)

Laisser un commentaire